AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nathaniël Louka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathaniël Louka

Barman et homme à tout faire

Barman et homme à tout faire
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 28/05/2010

Carte d'identité
Surnom: Junkie
Sexualité : Selon mon humeur
Niveau de dangerosité: Bof je m'en fous


MessageSujet: Nathaniël Louka   Sam 29 Mai - 0:24

|| Le personnage ||



Informations
    Nom : Louka
    prénom : Nathaniël
    Âge : 22 ans
    Race : Humain
    Sexualité : Homosexuel
    Rang/Métier : Barman et homme à tout faire /Employé de l'île

|| Informations diverses ||

    Physique : A première vue, on peut facilement distinguer mes jolies cernes qui donnent un peu de gaieté à mes prunelles miel virant vert ou vis versa, et pour me donner plus de "charme" j'ai longtemps souligné mes yeux d'un trait de crayon noir et marron, je crois que ça fait style. Je ne suis pas spécialement beau et pour être sincère, j'en ai rien à faire si je le suis ou pas. Je suis comme je suis et je ne changerai rien de mon apparence pour plaire, et même si je ne plairais à personne et bien ... ma main droite et même la gauche peut me servir!

    Bref revenons à mon physique! Mes cheveux sont blonds, puis que la couleur m'agace des fois, j'ai fait en sorte de leur donner un peu de vie en teintant quelques mèches de couleur noire. Ils sont trop lisses et plutôt longs, pour avoir de liberté dans mes actions, je les attache en faisant un p'tit chignon et je vous interdis de dire que ce sont des trucs de fille.

    Ma silhouette n'est pas vraiment maigrichonne même si à une époque de ma vie, j'ai souffert d'anorexie. J'ai pas non plus des muscles à faire pâlir Hercule et compagnie. Mon corps est fin, mince correspondant parfaitement à mes 1m78.
    Ce n'est sûrement pas mon corps en lui même qui a une distinction quelconque à part les quelques cicatrices qui sont toujours visibles aux niveaux de mes genoux et mes poignets, et à dire vrai, je ne fais rien pour les dissimuler.
    J'ai un tatouage qui cache presque la totalité de mon dos. Ne cherchez pas à savoir son symbole car il y en a pas, et même si il y en avait, je ne le dirais sûrement pas.
    J'ai aussi autres tatouages à l'intérieur de ma cuisse droite et un autre qui représente une suite de petites étoiles au niveau de mon épaule et qui se poursuit jusqu'à mon buste.

    Question piercings, j'en possède aussi et pas qu'un peu. On va dire que c'est mon péché mignon! J'en ai sur le visage mais aussi dans le corps. J'ai plusieurs piercings aux cartilages mais aussi aux lobes, l'un d'entre eux est une grande étoile noire. Trois piercings aux labrets, un au nez et deux à l'arcade droite et gauche, un autre au niveau de mon téton gauche. J'ai une sorte d'un piercing industriel sur le dos de ma main droite tout prêt de mon poignet et un autre sur mon mollet gauche. J'en ai d'autres à ma nuque et tout au long de ma colonne vertébrale.
    Suis je un barbare ou maso? Huh peut être.

    Question vestimentaire, je m'habille principalement avec des matières résistantes comme du cuir et surtout des pinces. Des jeans serrés et des pulls crochets. Mes chaussures préférées sont les New Rocks.
    Spoiler:
     



    Caractère : J'suis ce qu'on appelle un junkie. Depuis la première fois où j'ai sniffé une lignée de coca, la drogue est devenue quelque chose de primordial pour ma survie. Au début j'ai tenté de le cacher à ma famille et les quelques potes avec qui je trainais, mais au final j'ai décidé de vivre ma passion pleinement (oui oui j'ai bien dis passion, vous ne rêvez pas). Bien sur ils ont essayé de m'aider comme quoi j'avais besoin d'aide pour me désintoxiquer mais foutaise! C'est moi qui a voulu me drogué et ce n'est point la vie qui m'a poussé à le faire comme le dise la majorité des toxicomanes.

    Est ce que la drogue a eu un impact important sur mon mental? Oui en quelques sorte, dans la mesure où je ne mémorise pas tout ce qu'on me dit ou tout ce que je vois. J'ai tendance à oublier des événements qui ont traversé ma vie ou même des gens que j'ai connus. Mais ça ne m'a jamais dérangé tant que je me rappelle toujours de mon prénom et de mon âge.

    Oui je suis un je m'en foutiste de la vie, je prends tout normalement et sans me poser des questions inutiles qui ne feront que me rendre les choses difficiles alors pourquoi me compliquer l'existence quand j'ai la possibilité de vivre pleinement?
    "Carpe Diem" était et restera toujours ma devise. Vivre au jour le jour, tout en se disant que ça sera probablement le dernier. Et c'est la drogue qui m'a permit de voir les choses de cette façon fatalement.
    Ma drogue ne se résume pas dans la drogue seulement, il y a aussi les joints et la cigarette, je ne pourrais jamais vivre sans, tout comme ma douche quotidienne.

    On peut dire que le moment que j'adore de la journée, est celui où je me retrouve dans une baignoire remplie d'eau (pas spécialement parfumé) et une clope coincée entre les lèvres. Je vous dis, c'est le nirvana pour moi.
    Oui un petit quelque chose peut me rendre euphorique, car je suis pas vraiment compliqué.
    Spoiler:
     



    Histoire : Ma vie n'a rien vraiment d'excitant et rien de bien tragique. Et non je ne suis pas une pauvre victime de l'existence qui criera haut et fort souffrir à cause de toute sorte d'échec et de choc en tout genre. Je ne me lamenterais pas sur mon sort en énumérant des futilités qui soit disant m'ont poussé à toucher à la drogue.
    J'suis un mec banal qui a grandit dans une famille banale entre des gens banales. Voila ma vie se résume à cette petite phrase insignifiante, peut être qu'elle résume même ma personne : Insignifiante.
    Et non je n'exagère pas en disant les choses de cette façon que certaines personnes qualifieront de dégradante. Bien sur je ne vois pas la chose du même angle. J'ai grandit entre deux parents qui travaillent comme toute personne de notre société, j'avais deux sœurs et un frère qui me faisaient chier plus qu'autre chose. J'vous le dis, être le dernier d'une grande famille n'avait rien de positif au contraire : Mon frère avait trouvé en moi son pushing ball personnel, mes sœurs qui malgré le fait qu'elles avaient en leur disposition des poupées et autres conneries du genre, ont trouvé en moi leur poupée personnelle. Elles adoraient me maquiller et me pousser à m'habiller (j'avais pas le choix) comme une petite poupée en porcelaine.

    Et non, ça ne me dérangeait pas, même si cette époque est extrêmement lointaine, je me rappelle que ça m'amusait! Peut être que j'étais gay depuis tout petit sans que je me rende compte.
    Il y avait une chose que je détestais et être le modèle personnel de mes sœurs, n'en était pas, je détestais l'école plus qu'autre chose. J'trouvais ça tellement nul que je m'endormais tout le temps en classe. Il y avait vraiment rien qui m'intéressait à part le cours de musique! Même si à l'époque on nous enseignait la flute ... La connerie.

    Vous avez deviné la suite? Et oui j'ai quitté l'école pour faire des petits boulots. A l'époque j'adorais la musique et la danse, ce qui m'a permit de travailler comme gogo dancer dans une boite gay alors que j'avais 17 ans. Bien entendu le patron ne le savait pas vu que j'utilisai une fausse carte d'identité. Heureusement que j'étais bien foutu malgré le fait que je souffrais déjà d'anorexie.
    Mais bon la bonne époque avait rapidement finie après que le maudit proprio s'est rendu compte de mon jeu. Il a non seulement alerté la police mais en plus, il a parlé à mes parents et je vous raconte pas le cinéma que mes vieux avaient foutu.
    Ils avaient même décidé de me foutre dans une maison de correction et c'est là bas où j'ai sniffé ma première lignée de coca. La sensation était indescriptible, ne rien sentir, ne rien remarquer, avoir l'impression de voler alors que t'es à plat au sol ... C'était vraiment le pied.
    Mais bon tout au long des années, ma mémoire avait commencé à s'effacer et accidentellement j'ai tabassé un jeune homme qui m'a volé ma drogue.
    J'ai été renvoyé après cela et puis j'avais ma majorité ce qui m'a permit de vendre mon corps, et là encore c'est une autre expérience. En voir de toutes les couleurs, de toutes les races, les formes. Je restais presque stoïque, même si j'ai finit par péter un câble après qu'un client n'a pas voulu me payer toute la somme que j'ai demandé.

    Après un petit tour en taule où j'ai connu la meilleure année de toute ma vie, j'ai pu en sortir pour commencer à chercher du boulot. J'ai vu une annonce dans un journal que j'ai acheté avec les derniers sous qui me restaient. J'ai posté pour un homme à tout faire et heureusement on m'a fait embauché dans une île coupée du monde. Et le soir et bien je bosse dans le bar qui se trouve à l'endroit.
    Voila comment je suis arrivé sur cet île! Et pour le moment je m'y plais plutôt bien ... Mes maladies ne me dérangent pas tant que ça.

    Et pour conclure, ne croyez pas tout ce que je vous ai dit car je suis mythomane... Quoi je ne vous l'ai pas dit?


    Autres : Autre particularités à noter
|| Le joueur ||



Âge : Plus de 18 ^^
Serez vous actif: Oui ^^
Commentaires sur le forum?: Heu rien



Dernière édition par Nathaniël Louka le Sam 29 Mai - 3:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 65
Date d'inscription : 18/05/2010


MessageSujet: Re: Nathaniël Louka   Jeu 23 Déc - 18:04

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ile-de-veles.forumactif.com
 

Nathaniël Louka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Prè-RP
 :: Fiches des personnages :: Employés de l'île
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit