AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ian Meredith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Ian Meredith   Mar 22 Mar - 14:25

|| Le personnage ||




Informations
Nom : Meredith
prénom : Ian
Âge : 34 ans
Taille : 1m83
Poids : 75 kilos
Race : Humain
Sexualité : Homosexuel
Rang/Métier : Biologiste médical
|| Informations diverses ||

Physique : :
    D’un large geste sa main semble effacer la buée qui a pris possession du miroir. Au fur et à mesure des passages, son reflet apparait. Il se voûte légèrement afin que son mètre quatre-vingt-trois entre dans le cadre. Cela fait longtemps qu’il n’accorde plus d’attention à l’image qu’il voit tous les matins. Machinalement, il essuie sa main sur la serviette nouée autour de sa taille avant de poser sa paume sur l’émail blanc et glacé du lavabo. Les mains bien à plat, il se fait face. Se détaille. Il lui semble apercevoir quelques petites traces des années qui passent au coin de ses yeux. L’âge ou la fatigue. Il ne cherche pas vraiment de réponse. Il a 34 ans et l’impression d’en avoir beaucoup plus. Les prunelles argent ont perdu un peu de leur éclat originel. Sans dire que son regard est délavé, il lui manque cette petite étincelle de vie. Celle qu’il n’a plus depuis des années. Il juge qu’il a perdu assez de temps à s’observer. Une de ses mains quittent son appui pour aller se perdre dans cette tignasse encore ruisselante. Quelques gouttes glissent le long de ses tempes pour finir sur son torse. Du bout de son index, il arrête cette course désagréable sur sa peau avant de s’emparer d’une serviette sèche et de se frictionner énergiquement. D’un geste des milliers de fois renouvelé, il entortille sa longue chevelure argentée et tandis qu’il la maintient d’une main, l’autre va s’emparer du bâtonnet en bois de manguier incrusté de nacre qui lui sert à retenir sa tignasse. Souvenir d’un lointain voyage. Une anomalie génétique lui a pigmenté sa chevelure en gris. Ses sourcils ainsi que ses longs cils n’y ont pas échappés non plus. Il est loin des images aseptisées de ces hommes asexués. Il a détaché son regard du miroir. Il en a assez vu pour aujourd’hui. Le reste, il le connait par cœur. L’éponge passe sur son torse imberbe, s’entortille quelques secondes dans la chaine ornée d’une petite croix, souvenir de son « sauveur », pour poursuivre sur son abdomen finement musclé. Comme à chaque fois, il ne peut s’empêcher de grimacer lorsqu’il sent le tissu effleurer la cicatrice blanchâtre sur son flanc gauche. Une vieille blessure de guerre. La douleur est psychologique. Irréelle et pourtant si vivace. Il se baisse pour sécher ses longues jambes. Il se déplie et jette la serviette dans le panier à linge avant de se refaire face. Il aimerait hurler mais cela ne sert à rien. Une autre journée l’attend et ainsi de suite jusqu’à ce que mort s’en suive. Ça sera juste un peu plus long que pour les autres. Il retourne dans sa chambre et se dirige vers son dressing. Ce matin, son choix se porte sur un costume gris perle qu’il assortira d’une chemise blanche. Il ne ferme jamais les premiers boutons des cols. Il préfère les laisser ouverts, cela lui donne l’impression de mieux respirer. De ne pas être étranglé par les conventions. Il se demande pendant une fraction de seconde, qui de sa peau ou du vêtement est le plus blanc…d’un geste de la tête il chasse cette idée. Une fois sa montre au poignet, il enfile son manteau et comme chaque matin emprunte le dédale sous-terrain que forme le réseau du métro pour se rendre à l’hôpital. Pendant le trajet, il consultera ses messages sur son téléphone portable. Ses longs doigts enserrant l’objet laqué. Les yeux perdus dans un passé à jamais gravé dans sa peau, un rictus d’amertume collé sur ses lèvres, il avance.





Caractère :
    Les portes automatiques s’ouvrent laissant échapper un air chaud et médicamenteux. Ian se dirige vers le vestiaire des hommes. Il retire son manteau qu’il range méticuleusement dans son casier et en extrait sa blouse blanche. Une fois son placard refermé, il emprunte les longs couloirs bordés de chambres qui le mènent vers son laboratoire. Ian est biologiste médical. Tout en avançant d’un pas déterminé et cadencé, il salue le personnel de service. Il a troqué son rictus amer pour un sourire amical. L’univers aseptisé de l’hôpital le rassure. C’est comme le protocole pour ses analyses. Il y a une marche à suivre et il la suit. Comme un bon petit soldat. C’est les seuls moments où il est obligé de faire le vide dans sa tête. De se concentrer pour ne pas dérailler. Alors, il s’applique. Se donne des règles à suivre et surtout à ne pas enfreindre. Depuis qu’il a quitté l’armée et son poste de docteur, il tente de redevenir un civil. D’oublier les horreurs qu’il a vues. Il tente mais c’est parfois peine perdue. Il se voyait en héros, sauveur des populations. Leur apportant le réconfort et la guérison. Il se croyait tout puissant, lui et sa médecine. Lui et son savoir. Lui qui avait été infoutu de protéger Louis. Dans sa quête de l’absolu, il n’a trouvé que la mort. Il arpente les couloirs où parfois des gémissements s’élèvent. Il arpente sa vie où parfois sa douleur s’élève et le happe. Il est passé devant son labo sans le voir, comme aveuglé. Il s’arrête soudain, fait demi-tour et se retrouve enfin dans son antre. Il inspire profondément. Il est à l’abri pour les heures qui suivent.
    Il ne rentrera pas par le dédale du métro. Il a toujours l’impression d’être comme un rat arpentant les égouts quand il est là-dedans. Il enfonce sa tête dans ses épaules pour échapper au froid mordant. Sa longue chevelure est toujours maintenue par son épingle en bois. Il regagne son domicile où il passera la soirée à écouter de la musique tout en lisant et rédigeant des articles scientifiques. Ce soir, il est trop fatigué pour arpenter les bars à la recherche d’un mec. La solitude ne le dérange pas. La musique de Louis sera sa compagne.




Histoire :

    Le lycée
    « Ian ! Ian ! »
    Il baisse les yeux vers le mec qui rampe à ses pieds. Un air dégoûté sur son visage. Il passe une main sur son crâne. Il sent sous ses doigts sa chevelure qui repousse. Il a décidé d’assumer la couleur argentée de celle-ci. Son homosexualité aussi. Il aime les hommes. La preuve, cet idiot qui se traine sur le sol. Il a eut le malheur de le baiser. Maintenant, l’autre ne veut plus le lâcher. Mais, Ian va faire le nécessaire pour que cette larve ne soit plus éprise de lui.

    Londres
    « Ian ! Ian ! »
    Il tourne la tête vers James et lui sourit.
    « On l’a décroché ce diplôme! On est diplômé ! À nous la gloire !!»
    Son ami l’entraine vers la grande salle. Une réception est donnée en l’honneur des diplômés. La famille et les proches ont tous revêtus de somptueuses tenues. Les femmes en robes longues étincelles sous les pierres précieuses et les tissus chatoyants. Les hommes en smoking sont d’une élégance naturelle. Il y a dans cette salle le gratin londonien. De nombreux lords et ladies. Le fleuron de la nation.
    « A nous les élégantes… »
    James ne change pas. Les années d’études et l’âge ne l’ont pas assagi. Il est vrai qu’ils ont maintenant une situation plus qu’enviable. Ian est un pair du royaume. Ses études ont fait hurler son père qui le destinait à la finance mais, il a finalement capitulé lorsque sa renommée a commencé à prendre de l’ampleur. La médecine c’est sa vocation. Il n’aurait changé de voie pour rien au monde.
    « A nous le monde et…Paris »
    Ils se sont promis d’aller à Paris pour passer deux semaines avant d’entrer en fonction et de…se caser. Le nom. La succession. Son père lui rabâche le même refrain depuis des années. Comme il ose le lui suggérer « marries-toi, donne un héritier à notre famille et à côté, mène la vie que tu veux, mais un héritier avant tout chose. Je paie tes études, tu me dois bien ça mon fils. »

    Paris
    « Ian ! Ian »
    Il tourne la tête vers Clément. Un français qu’ils ont rencontré avec James pendant qu’ils visitaient la capitale.
    « Viens que je te présente Louis, un artiste »
    Son regard argenté se pose sur un jeune blond aux grands yeux bleus rieurs. Ian ne marmonne que quelques mots de français et Louis, se débrouille dans un anglais approximatif mais malgré ça, ils vont parler toute la soirée. Ne pas se quitter. Ian écoute subjugué Louis jouer du piano. C’est un artiste. Un musicien. Il commence à être connu. Il donne des concerts. Il parle avec cette exubérance qu’ont les français. Ian est plus réservé. Il observe. Sourit. Il le ramène à son hôtel. Ian a une fiancée qui l’attend à Londres, mais il faudra bien que son père admette que jamais il ne touchera une femme.

    Londres
    « Ian ! Ian ! »
    Il tourne la tête vers Louis. La moue boudeuse qu’il aime tant orne son visage enfantin. Il lit une revue scientifique. Avec James, ils tentent de mettre au point une nouvelle molécules qui pourrait changer la vie de nombreux patients atteints de maladies auto-immunes.
    « Je suis nuuuul !!! Je n’arriverai jamais à faire passer de l’émotion dans ce fichu concerto !!! Ma carrière est fichuuue !!!Je suis foutuu !! »
    Ian pose ses fiches à côté de lui, en équilibre sur l’accoudoir du canapé et se lève rejoindre Louis. Cela fait deux ans qu’ils vivent ensemble. Il passe ses mains autour de ses épaules et dépose un baiser sur sa chevelure dorée.
    « Tu es le musicien le plus doué que la terre ait portée. Arrêtes de t’en faire. »
    Louis râle mais se remet à jouer. Ian retourne étudier.

    L’armée
    « Ian ! Ian ! »
    Il s’est engagé. Plus rien ne le retenait. Les attentats du métro londonien ont eu raison de son amour blond. Pour ne pas devenir fou de douleur, il a décidé de jouer au héros. De braver la mort ou de l’affronter. Peut-être même de la trouver. James l’a suivi. Ami infaillible. Ils sont envoyés sur les points chauds. Ian se forge une carapace. Plus jamais il ne souffrira.


    La mort
    « Ian ! Ian ! »
    Il tourne difficilement la tête vers la voix qui l’appelle. Son regard est voilé par une marre de sang. C’est Jefferson, un infirmier avec qui il travaille depuis le début de cette satanée guerre.
    « Ne bouge pas, tu es touché. »
    Il ne sent presque plus rien. Il tente juste d’apercevoir James dans cet amas de décombres et de chair humaine. Ça pue le brûler. Ça pue la mort et le sang.
    Il croise le regard de Jeff et comprend que James est mort. Il ferme les yeux. Il n’a plus envie de se battre. Il a perdu les personnes qu’il aimait. La voix de Jeff lui arrive à travers un brouillard. Elle semble si loin…


    Aujourd’hui sur le bateau qui le mène à Vélès...
    Un homme jeune mais à la chevelure argentée est assis. Il est droit et son regard semble voir des choses que personne d’autre ne peut apercevoir. Les écouteurs de son ipod enfoncés dans ses oreilles, il écoute un concerto qu’un jeune artiste a enregistré quelques années auparavant. Sa longue chevelure grise est disciplinée en une tresse qui lui descend jusqu’au milieu du dos. Le col de sa veste de costume est remonté. Il lui caresse la mâchoire. Ian enfonce sa main au fond de sa poche où il tourne et retourne un courrier. Il n’a pas hésité à quitter son emploi pour venir ici. Il ne sait pas ce qui l’attend mais il en espère beaucoup. Il se laisse envahir par la mélodie qu’il connait par cœur, il ferme les yeux et il lui semble entendre la voix de Louis qui appelle… « Ian! Ian! ».



    Autres : Il ne se sépare jamais de sa chaine et sa croix ainsi que des enregistrements musicaux de Louis.
|| Le joueur ||



Âge : 20 ans
Serez vous actif: normalement oui
Comment avez vous connu le forum?Par hasard
Commentaires sur le forum?: /

Revenir en haut Aller en bas
Vader Möller

Directeur de prison

Directeur de prison
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 01/11/2010

Carte d'identité
Surnom:
Sexualité : Homophobe mais sûrement 200% Seme
Niveau de dangerosité: Très élevé


MessageSujet: Re: Ian Meredith   Jeu 24 Mar - 23:00

    Bonsoir,

    Tout d'abord, je te souhaite la bienvenue sur Vélès. Ta fiche est complète et je me suis pas lassée à la lire au contraire, on sent aussi un léger aperçu de la personnalité d'Ian ; sensiblement mélancolique Razz

    De mon coté je n'ai pas réellement de remarques à faire hormis le fait de savoir où est passé Louis étant donné que tu ne l'as pas mentionné (à moins que tu veux garder cela comme un secret).

    On attendra l'avis et remarques de l'autre administratrice avant de te valider Wink

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezerial Whites

Directeur démoniaque de l'île

Directeur démoniaque de l'île
avatar

Messages : 275
Date d'inscription : 18/05/2010

Carte d'identité
Surnom: Pas depuis ses 5ans
Sexualité : Dominant sauf exception
Niveau de dangerosité: Très élevé


MessageSujet: Re: Ian Meredith   Ven 25 Mar - 10:44

Coucou !

Tout d'abord désolée de l'attente. Ensuite je te souhaite un grand bienvenue ! J'ai beaucoup aimé ta fiche également, vraiment agréable et on la lit d'un seul coup.

J'ai la même question que Vader cependant j'ai une autre question, tu veux rentrer directement dans les scientifiques et après une future rencontre passer dans l'autre groupe ou directement chez les rebelles ? car sinon faudra préciser pourquoi tu les rejoins, mais sinon ça peut se faire au fil d'un rp ^^.

A part ces deux petites questions, je pense qu'on peut te valider mais il me faut d'abord ta réponse pour savoir où te mettre.

_________________

Attention Invité, je suis peut être derrière toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Ian Meredith   Sam 26 Mar - 17:44

Je veux directement être dans les rebelles si c'est possible.
Revenir en haut Aller en bas
Ezerial Whites

Directeur démoniaque de l'île

Directeur démoniaque de l'île
avatar

Messages : 275
Date d'inscription : 18/05/2010

Carte d'identité
Surnom: Pas depuis ses 5ans
Sexualité : Dominant sauf exception
Niveau de dangerosité: Très élevé


MessageSujet: Re: Ian Meredith   Sam 26 Mar - 22:21

Hum, il faudra voir avec Cassandre comment vous vous arrangerez et peut etre étoffer ton histoire.

_________________

Attention Invité, je suis peut être derrière toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ian Meredith   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ian Meredith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Prè-RP
 :: Fiches des personnages :: Les Rebelles
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit